l'Arlequin Inverti E.

 

L’Arlequin Inverti E. nait en 2001 à Montpellier.

Les membres fondateurs sont Elodie Brun, Vincent Decaux et Nicolas Mouton Bareil.

 

Nous avons créé la compagnie l'Arlequin Inverti E. pour pouvoir mettre en espace nospropresmots. Il était vital pour nous d'évoquer des thèmes qui nous ressemblent,avec des textes que l'on ne trouve pas ailleurs...Alors, autant les créer !

Les sujets que traite l’Arlequin Inverti E. sont durs. Ni l’écriture, ni le jeu et ni la scénographie adoucissent le propos. Ce que nous recherchons dans le théâtre se nomme en anglais « heighten reality ». La réalité intensifiée ou surélevée nous permet d’aborder des sujets universels en prenant comme point de départ des histoires individuelles. Chacune de nos créations repose sur ce principe. Nous décortiquons le commun pour le replacer dans un contexte aussi bien onirique que politique.

 

Notre groupe (compagnie) est composé de techniciens et de comédiens pro et non pro ainsi que d’amis qui s’occupent de l’intendance et de l’accueil du public. Un collectif d’énergies réunies lors des représentations ou lors des festivals que nous avons organisés.

 

Notre collectif s’attaque à des sujets «durs» et à des faits de société traditionnellement laissés de côté. Il s’y attaque sous des formes audacieuses, voire risquées. Nous pensons que votre démarche est similaire.

Que ce soit par le biais de photo-roman ou de représentations théâtrales, nous souhaitons rendre la parole à la parole, le corps au corps et favoriser la prise de conscience de l’imaginaire de notre public.

La politique de notre compagnie est de se produire dans des endroits atypiques et, si possible, chargés d’histoire. Un de nos premiers spectacles, Lesbia Project, a été accueilli dans le plus ancien théâtre de Lille,dans la dernière construction en bois du quartier Wazemme. Nous avons aussi joué dans des bars, dans l’ancienne laiterie de Strasbourg aménagée en lieu artistique etLe Père (Boys don’t cry)a été créé dans les jardins Charles Naudin (botaniste de Napoleon III), à Collioure puis repris dans une ancienne chapelle à Toulouse. 

Nous ne pouvons envisager une représentation, une rencontre avec l’autre, dans un lieu qui ne soit pas atypique, authentique et relié au monde (à la ville) de façon fantastique ou politique.

 

Ils gravitent ou ont gravité à l’Arlequin Inverti E.

 

Vincent Decaux

Elodie Brun

Nicolas Mouton Bareil

Olivier Coufourier

Théo Coufourier

Cécile Barnouin

Claire et Stéphane Despax

Florent Rousset

Johanna Goldberg

 

les spectacles récents

les photo romans

 © 2023 by Agatha Kronberg. Proudly created with Wix.com

  • Grey Facebook Icon
  • Grey Instagram Icon
  • Grey Vimeo Icon
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now