j'ai travaillé avec eux

Olivier Coufourier.

 

Olivier Coufourier est né en 1965. Il est passionné de photographie et a une formation de journaliste. Ancien directeur de théâtre, il réalise des expositions mêlant photographies et textes écrits. Il explore depuis plus de dix ans le photo-roman. Il est aussi l’auteur de75 ans de Passion à Ménilmontant (éditions Don Bosco).

Le site qui regroupe ses principales créations :

http://olivcouf.fr

 

En charge de toutes les questions techniques de la compagnie L’Arlequin Inverti E. il veille aussi aux créations lumière des spectacles ainsi qu’aux éléments de décors.  

 

Le photo-roman qu’est-ce que c’est ?

 

Le photo-roman n’a rien à voir avec le roman-photo.

Le photo-roman est un objet artistique composé d’images fixes qui forment un tout narratif. Une histoire visuelle appuyée d’un texte narratif lu ou d’une bande-son. Le photo-roman est projeté et non reproduit en papier.

Contrairement au roman-photo la narration n’est pas guidée par l’insertion de texte dans des bulles comme on peut le voir en bande dessinée.

La Jetée de Chris Marker est sans doute le premier photo-roman.

copyright Olivier Coufourier

Enna Chaton.

Enna Chaton est née en 1969 à Grenoble. Elle suit des études d'Art Plastique à l'Ecole Nationale supérieure d'Art de Pontoise puis devient professeur.

Depuis, elle réalise de nombreux films, documentaires, participe à des résidences d'artiste, des expositions et réalise des performances. Elle est aussi l'auteure de livres de photos.

Elle crée des mises en scène et alors, à partir de ces performances, des ensembles photographiques.

Le travail d’Enna Chaton mêle l’installation, la mise en scène, la sculpture et parfois la parole puisqu’elle utilise aussi les mots, des phrases, des éclats et des chuchotements qui se glissent entre deux images.

Aucune provocation, mais de la douceur, pas de honte ni de sentiment de culpabilité.

L’artiste observe les corps et présente sous forme de tableaux, comme au théâtre, un ensemble de photographies autour de la question du nu et du modèle.

 

(d’après un article d’Evelyne Eveno pour Bibamagazine.fr) 

 

https://www.facebook.com/enna.chaton

https://www.youtube.com/watch?v=Rcn44bElAww

 

À l'intérieur / le collier de perles (Enna Chaton et Stéphane Despax )

 

Le projet n'est plus d'une seule nature, il est multiple : des vidéos, des photographies, des dessins, du son et des paroles. Un univers toujours en marche dans lequel nous ne sommes pas que des voyeurs, nous sommes à l'intérieur, physiquement impliqués. Nous visitons des lieux de plaisir.

Comment vivons-nous ces expériences, dans ces lieux spécifiques, comment éprouvons-nous ces pratiques sensuelles au sein de ces espaces sensoriels ?

Le projet n'est plus d'une seule nature, il est multiple : des vidéos, des photographies, des dessins, du son et des paroles. Un univers toujours en marche dans lequel nous ne sommes pas que des voyeurs, nous sommes à l'intérieur, physiquement impliqués. Nous visitons des lieux de plaisir.

Comment vivons-nous ces expériences, dans ces lieux spécifiques, comment éprouvons-nous ces pratiques sensuelles au sein de ces espaces sensoriels ?

 

(texte d’après http://unusens.blogspot.com/2012/05/enna-chaton-stephane-despax.html)

 

https://vimeo.com/38498308

Didier Desplats

Didier Desplats est plasticien.

Compte twitter : https://twitter.com/Didier_Desplats

 

Les Titans (exposition)

Sculptures improbables, "Les Titans" questionnent les modèles grecs classiques, ainsi que la norme de la taille mannequin comme étalon de la beauté contemporaine.

Après plusieurs annèes de travail en collectif, Didier Desplats retourne à une pratique plus personnelle et initie en 2006 un projet inscrit dans la durèe, TITANS, les hommes enceintes, sèrie de photographies de nus masculins dont le point commun est une forte corpulence. La première de TITANS voit le jour à Paris en 2011, l'exposition est présentée à Genève, ainsi qu'au L.A.C. lieu d'art contemporain de Sigean en 2012. Le livre éponyme est édité par les éditions de l'œil en 2014 pour la première des grands formats à Toulouse, il est en dédicace à la librairie-galerie Hors format de Bruxelles en 2016 accompagné d'une exposition de tirages originaux. Il s'en suit une double exposition de fin de résidence organisée par la Ville de Toulouse,TITANS, Résurrection ààL'Espace Bonnefoy. La nouvelle série Résurrection est montrée au L.A.C. Lieu d'art contemporain de Sigean au printemps 2017.

Au mois de mars 2018, l'auteur de TITANS dédicacera son livre à la librairie parisienne "Les Mots à la bouche". En avril, il sera en Italie avec les artistes français invités au Symposium international de Verbania sur Lac Majeur.

Copyright Didier Desplats

Les Poissons à Plumes

 

Les Poissons à Plumes est une compagnie de théâtre de rue basée dans l’Hérault.

https://www.facebook.com/echasses/

 

Elle est spécialisée en déambulation. Échassier(e)s extravagant(e)s et machines à roues et à rêves sont au programme.

 

Spectacle  La Fée, Le Faune et Le Fou

Le saviez-vous ?
Saviez-vous que les fées sont de fragile porte-bonheur ? 
Saviez-vous que les Poissons à Plumes, aussi grands que fous, descendent parfois en ville pour s’amuser avec les citadins ?
Saviez-vous que des êtres végétaux déambulent entre musique et poésie ?
Le saviez-vous ?
….Venez et vous saurez tout sur les Satyres, la Fée Décembre et Mister Dryad.
Quoi de mieux qu’une douce soirée d’hiver pour découvrir un monde de grâce, de lyrisme et d’espièglerie.
Mais surtout... s’approcher enfin des fées !
Intriguée par une étrange musique qui semble flottée dans les airs, la Fée Décembre quitte le cercle des Fées, se mêlent à la foule, elle rejoint son ami, Maximum Détritus qui poétise à tous vents !
Renverser la poudre de fée, éternuer dans le nuage magique, invoquer les faunes et danser à leur arrivée, écouter des poèmes fous, des poèmes à rebours, se perdre dans le mouvement et l’agitation des Poisons à Plumes ou toucher les ailes délicates de la fée afin que le bonheur ne nous quitte pas pour au moins une année… Que de choses à faire !

Le Kunst Corps Festival (en français dans le texte : Art corps festival) 

 

Festival à Lagrasse (11) au cœur de l’été et des Corbières.

C’est une manifestation culturelle qui, pendant deux jours a proposé - pour un public averti et exigeant -, des expositions photographiques, de la danse et du théâtre, le tout accessible en français, en anglais et en allemand. 

Au résultat, un festival trilingue et tri disciplinaire ayant le corps comme ligne directrice et le questionnement politique comme décor. Comme quoi, même en été, il est permis de sortir du divertissement convenu !

Ce festival a eu lieu en 2009 et 2010.

 

Chaque édition regroupait danse, photographie, chanson et théâtre sous la place de La Halle et à la salle polyvalente. Outre les traditionnels surtitres allemand et anglais, le festival bénéficiait de traduction en catalan. 

Deux éditions mais un seul fil rouge : «des spectacles radicaux et différents». 

Sans oublier, en 2010, un spectacle mêlant vidéo et performance, résultat d’une résidence artistique de deux semaines à Lagrasse.

La compagnie A Trois Branches d'Oc

 

Notre spectacle est composé de neuf saynètes. Courtes, variées et enlevées, elles permettent d’explorer les thématiques des RPS, sujets sensibles et mal connus. Sur scène une femme et un homme endossent plusieurs rôles. Renvoyant au quotidien des relations de travail, ces saynètes envisagent les tensions et les turpitudes auxquels font face les collaborateurs. 

Notre parti-pris est de transposer les « symptômes » des RPS dans des situations hors du travail spécifique. Ce procédé de distanciation et de décalage permet l’humour et renforce le jeu d’identification en évitant le rejet et en élargissant à tous les types de structures.  

S’inspirant des « 9 conseils pour agir au quotidien » de la brochure éditée par l’Institut national de recherche et de sécurité (I.N.R.S.) au sujet des Risques psychosociaux, nos saynètes mettent en scène des randonneurs dans toutes les étapes de leurs préparatifs, puis d’une ascension laborieuse, de leur bivouac et de la « tambouille ». Comme dans le monde du travail, une mauvaise prise en compte des besoins, un manque d’autonomie, une perte de sens, etc, créent des malaises.

Du théâtre pour en parler, pourquoi ?

Le Théâtre institutionnel a montré ses capacités à véhiculer des messages aussi bien en prévention qu’en management, dans les organismes publics et privés, c’est un puissant vecteur pour porter des messages dans le monde du travail et la Compagnie à trois branches d’Oc en a une solide expérience. 

Grâce à une écriture ajustée à la demande de l’institution, nous abordons, dans la bienveillance et la détente, des thèmes sensibles : l’incarnation vivante de situations concrètes permet l’identification aux personnages, les spectateurs sont touchés par les problématiques liées aux RPS jouées dans nos saynètes. L’utilisation du théâtre pour traiter des RPS permet de libérer la parole et de créer le dialogue. L’animateur-préventeur anime ensuite un débat dans un esprit d’ouverture propice à la réception de messages concrets.

Olivier Autissier (photographe)

 

Mes photos n'ont qu'une seule intention, celle du plaisir.
Celui que j’ai pris en les réalisant.
Celui que chacun peut prendre en les regardant.
Peut-être.
Le corps des hommes est un des axes principaux de mon travail.
J'ai choisi le nu masculin par sensibilité personnelle. Un de mes objectifs est de montrer, et de démontrer, que les hommes sont beaux et que toutes les parties de leur corps le sont également.

http://olivier-autissier.com

http://www.il-aux-photos.fr

Modèle pour ateliers ou cours de dessins

 

Il faut raconter une histoire avec son corps.Le reste est à elles et à eux. Leurs interprétations et leurs fictions. Cela  finira dans leur carton à dessin, à la poubelle ou...Sur les murs du Prado ou du Louvre.

 © 2023 by Agatha Kronberg. Proudly created with Wix.com

  • Grey Facebook Icon
  • Grey Instagram Icon
  • Grey Vimeo Icon
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now